Entre Dieu et moi c'est fini de Katarina MAZETTI

Publié le par prisbook

 

 

CIMG2073Résumé :

 

Linne a a quinze ans, plein de complexes et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête. La seule qui la comprenait, c’était Pia, sa meilleure amie, son amie pour la vie… enfin, pour cent vingt jours, “sans compter les week-ends”, Linnea a fait le calcul une fois. Depuis que Pia est morte.

Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, de Markus, le beau gosse dont toutes les filles rêvent, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui vit avec son nouveau conjoint une relation tumultueuse. Et de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie “croire en Dieu” ? Car ce n’est pas exactement la même chose que le père Noël. Une chose est sûre, ce n’est pas la peine de compter sur Dieu pour résoudre les équations du second degré. Seulement voilà, Pia n’est plus là. Alors Linnea se souvient, puisque, comme dit son excentrique grand-mère, “pour pouvoir oublier quelque chose, il faut d’abord bien s’en souvenir”. La verve comique et tendre de Katarina Mazetti est ici au service d’une adolescente bravache, complexée, drôle, curieuse et paumée, qui parle aux murs pour surtout ne se confier à personne. Ce formidable roman sur l’amitié et les tourments adolescents, qui permettra aux jeunes de se sentir moins seuls et aux moins jeunes de comprendre leurs ados préférés, est le premier volume d’une trilogie publiée aux éditions Gaïa, à paraître au fil de l’année 2011 dans la collection Babel.

Avis :

 

Ce roman construit comme un journal intime sur une période d’un an, relate les pensées de Linea suite à la mort de sa meilleure amie Pia. Bien qu’il soir réellement question du déroulement de son décès, nous avons le récit de l’amitié (120 jours) de ces jeunes filles.

 

C’est un livre qui m’a avait été conseillé par une libraire. J’avais peur de me retrouver dans un roman très sombre , ce n’est pas le cas ! C’est vivant, frais, émouvant, drôle: un vrai tourbillon d'émotions... Ce qui nous donne parfous, l’impression d’être face à un roman un peu brouillon... inachevé.

 J’aurais vraiment espèré que certaines actions soit un peu plus développer.

 

De plus le ton n’est pas toujours juste… Même si souvent j'ai été sensible au réflèxions de ces adolescantes. 

 

  (l)(l) (l) : Une bonne lecture magré quelques défauts.

 

Publié dans Romans étranger

Commenter cet article